// Vous lisez...

Initiatives et évènements

Tri sélectif urbain

Amiens expérimente 37 bornes de tri dans son centre-ville

La Ville d’Amiens a été retenue par Citeo pour l’installation de 37 « Point Urbain de Récupération », des bornes de tri urbaines servant à collecter les emballages, papiers, emballages cartons, autres déchets. L’enjeu : faire progresser le recyclage, en faire un geste urbain et citoyen.

Jeudi 15 juillet, Alain Gest, Président d’Amiens Métropole et Isabelle Savariego, Vice-présidente d’Amiens Métropole, déléguée à l’Environnement et à la Biodiversité ont présenté, lors d’un point presse [1], l’expérimentation du tri des emballages et des papiers dans le centre-ville d’Amiens qu’ils mèneront avec l’entreprise de tri Citeo alliée à JCDecaux.
Partant du constat que c’est en ville où l’on consomme le plus et où l’on trie le moins, pour Amiens, l’enjeu principal de cette expérimentation est double. L’installation de 37 bornes urbaines favorisera la continuité du geste de tri : en triant ses emballages directement dans la rue, le citoyen a ainsi la possibilité de faire progresser le recyclage, et notamment le taux de recyclage domestique, d’économiser des ressources naturelles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que de contribuer à la propreté de l’espace public. Second enjeu et pas le moindre, Amiens se positionne ainsi en territoire pionnier sur la problématique du tri hors foyer, avant la généralisation d’ici le 1er janvier 2025 de la collecte séparée pour recyclage des déchets d’emballages pour les produits consommés hors foyer ​prévue par la loi AGEC (loi Anti-Gaspillage et pour l’Economie Circulaire).

Expérimentation en conditions réelles pendant 6 mois

Les enjeux sont bien réels : le geste de tri doit devenir l’avenir systématique, un réflexe, y compris dans l’espace public. Les citoyens [2] en sont les acteurs majeurs, donc la collecte des emballages et des papiers doit donc s’adapter aux modes de vie des urbains, en étant plus proche, plus visible, plus pratique.
C’est pourquoi Citeo et JCDecaux ont souhaité développer un nouvel équipement de tri pour les villes, qui apporte une réponse crédible en matière d’intégration urbaine, d’esthétisme, d’ergonomie d’usage pour les citoyens et les agents de collecte. Dessiné par Patrick Jouin, designer de plusieurs modèles de mobiliers urbains installés en France et à l’étranger, cet équipement a été prototypé par les équipes de JCDecaux puis fabriqué à 37 exemplaires pour être testé et observé en conditions réelles dans la ville d’Amiens à partir de juillet 2021 pour une durée de 6 mois.
Amiens a été choisie par Citeo car elle présente plusieurs atouts favorables à une telle expérimentation : schéma de collecte et de recyclage déjà optimal, extension des consignes de tri mise en place, fréquentation touristique, consommation nomade, et surtout la volonté d’agir de ses élus.

Notes

[1Ce point presse a eu lieu en présence de Sabine Haltebourg, Directrice Régionale Nord-IDF de Citeo et Damien Reneaume, Directeur Recyclage Urbain JCDecaux.

[2Plus de la moitié des Français (51%) trient désormais systématiquement leurs emballages. La consommation responsable s’est renforcée avec la crise sanitaire et environnementale (Observatoire de la Consommation Responsable Obsoco – Citeo 2021) : 61 % des Français jugent la situation environnementale très préoccupante. 59 % déclarent avoir significativement intégré l’impact environnemental dans leurs choix de consommation, devant les impacts sociaux et sociétaux (40 %).

Commentaires

Pas de Message